La famille de La Terrade

 

  La famille Laterrade ou de Laterrade dont le patronyme fut définitivement transformé au XIXème siècle en de La Terrade est une famille originaire du quartier des Contes à Plaisance paroisse de Sain-Aunix. Jacques de Laterrade (1684-1765) est lieutenant des dragons. 

La Terrade Saint-Aunix Plaisance Jean-Jacques

Lieu-dit "Laterrade " (Les Contes-Plaisance)

 C'est par l'entremise de son frère Olivier alors curé de Sainte-Christie d'Armagnac, que Jacques rencontre Dorothée Sansot, fille du Sieur Guillaume Sansot, un notable de cette petite communauté armagnacaise. Le mariage a lieu à Sainte-Christie en 1726. De cette union, naissent aux Contes, une fille Hippolyte et un garçon Olivier (1728-1792) qui deviendra maire de la ville en 1790 puis juge de paix à la fin de la même année. Il épouse en 1757, une demoiselle de la haute bourgeoisie plaisantine, Hilaire Saint-Pierre (1738-1817) fille d'Etienne Saint-Pierre, procureur fiscal des co-seigneurs de Plaisance, le duc de Bouillon et l'abbé de la Case-Dieu. Le couple De Laterrade  aura quatre garçons:


L'aîné, Jean-Jacques (1758-1794), avocat en parlement, écuyer, achète la prestigieuse charge de juge-mage et de lieutenant général de la sénéchaussée de Lectoure en 1784. Il épouse en 1786, toujours à Lectoure, demoiselle Françoise de Saint-Géry. Bien que la famille se soit parée d'une particule, elle reste d'origine roturière. C'est pourquoi lors de son élection aux Etats Généraux puis à la Constituante, en 1789, comme député du Tiers Etat pour la sénéchaussée de Lectoure, il le fut sous le nom Laterrade (voir ci-contre). Fidèle à la tradition familiale, il s'engage comme lieutenant colonel dans l'armée des Pyrénées Occidentales en 1792 et se bat contre les Espagnols. Il est promu général de brigade mais tombe malade en janvier 1794. Il décède sans descendance à Perpignan le 25 du courant (6 pluviôse an II). Une rue de son quartier à Plaisance porte son nom et il figure parmi d'autres célébrités gasconnes dans la salle des "Illustres" à Lectoure.

Laterrade Plaisance Gers Gascogne Rivière-Basse

Château de Lasserrade Plaisance Gascogne Rivière-Basse de La Terrade

Le château des La Terrade à Lasserrade

Le cadet, Etienne (1760-1829), réalise de belles opérations immobilières durant la Révolution par l'achat et la revente de biens nationaux. Doté de revenus déjà conséquents, il achète au tournant du XIXème siècle le vieux domaine de la famille De Sérignac à Lasserrade avec son château. Il a épousé Jeanne de Monicault (1771-1829) sous le Directoire. 

Suivent Pierre-Hilaire (1767) et Simon-François (1774) derniers-nés de la fratrie. 


Théodore de La Terrade (1799-1858), fils d'Etienne, épouse Elisabeth de Lasserre de Castelmore et fait démolir en 1837 le vieux château médiéval pour en faire bâtir un tout neuf, style Louis XV au même emplacement (voir ci-dessus). Il sera conseiller général du canton de Plaisance de 1845 à sa mort en 1858. 

Son fils Léon (1833-1902) lui succédera à la tête du château et de ses nombreuses métairies. Il épouse en premières noces Marie Charlotte de Pujo (1834-1869) qui décède prématurément. Il s'engage volontaire et devient capitaine de la garde mobile en 1870 et est décoré de la légion d'honneur au grade de chevalier en 1871. De sa seconde union, avec Mathilde de Ribeaux (1849- .?.), naîtront un garçon et trois filles: Henri, Jeanne, Caroline et Madeleine. Léon de La Terrade sera maire de Lasserrade. A sa mort, le domaine passera entre les mains d'une autre famille prestigieuse: les Ecomard-Bonnafont en 1903.

Héraldique :  Bigorre, Gascogne et Bretagne; d'azur à deux faces ondées d'or.

de La Terrade Lasserrade Rivière-Basse Plaisance Gers