La Devèze

                    Devèze du latin defensum c'est à dire un lieu en défens (défendu), terre close sous l'Ancien Régime.

 

Le quartier de la Madelaine Ladevèze-Ville Gers château fort fortifié tour

  La Devèze, plus précisément le quartier de "La Madeleine" à Ladevèze-ville était autrefois un important castelnau construit par le vicomte de Labatut. Idéalement placé, dominant les vallées de l'Arros et de l'Adour, sa construction date du milieu du XIIIème siècle. 

C'est Jean de Rive-Haute,  vassal su seigneur de Rivière, qui est seigneur de La Devèze à la fin de ce même siècle. 

Le seigneur de Rive-Haute possédait de nombreux biens dans la plaine et notamment le territoire de Ribaute et sa motte castrale (le Plaisance originel)  qui sera cédé à Etienne de Luppé, abbé de la Case-Dieu en 1299.

Château fort Ladevèze Ville La Madelaine

 

    La Ville et le Château furent  assiégés et dévastés en 1354 par Edouard de Woodstock,  le "Prince Noir" d'Angleterre pendant la Guerre de Cent-Ans.

 

Au fil du temps, n'ayant plus de protection à assurer et n'ayant jamais été située sur un axe de communication important, la "Ville" s'est peu à peu dépeuplée au point que ses habitants ne se comptent plus que sur les doigts d'une main en 2016. Ils étaient encore une cinquantaine en 1861.

 

Sur la carte de la Rivière-Basse de Cassini au XVIIIème siècle, on note encore l'importance de la ville puisque comparable à Beaumarchès derrière Maubourguet, Castelnau, Plaisance et Marciac (voir-ci-dessous).

Carte de Cassini : Place ville forte médiévale ladevèze-ville Rivière-Basse Château fort

 Sous l'Ancien Régime, les villages de Ladevèze-Ville et Ladevèze-Rivière ne faisaient qu'un "La Devèze" qui comptait 1309 habitants en 1765.

La communauté regroupait cinq paroisses et cinq églises : Saint-Laurent et Saint-André formant actuellement Ladevèze-Rivière et Saint-Pierre, Castex et La Madeleine formant  Ladevèze-Ville.

La Devèze était le siège d'un archiprêtré comme Castelnau de Rivière (Castelnau Rivière-Basse). Tous les deux formaient l'archidiaconé de Rivière-Basse une subdivision du diocèse de Tarbes.


Côté bâti, il ne subsiste aujourd'hui que quelques vestiges mais qui permettent quand même d'imaginer ce que pouvait être le castelnau à l'époque.

Ci-contre sur le plan napoléonien, un aperçu du castelnau avec l'enceinte primaire en noir délimitant le château (0,4 ha) et l'enceinte secondaire délimitant la ville fortifiée (1,6 ha).

Les remparts furent démolis peu de temps avant la révolution .

On peut remarquer qu'à l'époque (début XIXème), l'église de la Madeleine (à l'Est de la ville) n'était pas encore démolie (il ne reste que le clocher aujourd'hui).


La cité (1,6 ha y compris le château)  était ceinturée par un fossé, comprenait 3 portes d'accès :

  1. La porte Nord-Ouest aujourd'hui disparue,
  2. La Grande porte Est qui existe encore (voir-ci-contre à droite)
  3. La porte Sud-Ouest elle aussi disparue.

Chaque porte était surmontée d'une tour de défense carrée.

Château fort

Poterne Château fort Ladevèze-Ville Gers

La poterne Nord-Est du Château qui donnait directement sur l'extérieur.

Le château (4000 m2 soit le quart de la superficie) comprenait deux poternes, l'une à l'intérieur de la cité au Sud-Ouest et l'autre ouvrant directement sur l'extérieur au Nord-Est. Ces deux poternes plus étroites que les portes de la cité étaient elles aussi surmontées de tours de défense comme on peut le voir ci-contre à gauche pour la poterne Nord Est. Ce qu'il reste de la tour est envahi par la végétation.

Glacis Château fort Ladevèze Ville

Le talus de protection en pente ou glacis encore intact à droite de la poterne.


 Les remparts et les autres tours furent malheureusement démolis vers 1776 par M. Tursan d'Espagnet, contre l'avis de la municipalité, pour construire son château.   

                                                     Ci-dessous : ce qu'il reste de "La Ville" en 2014

Château fort Ladevèze Ville muraille poterne tour glacis Gers

 

Ci-dessous une photo satellite de 2013 avec une superposition des enceintes historiques de la Ville et du Château.

Cité médiévale place forte ladevèze-ville en rivière-Basse Château fort

Ci-dessus, une photo de la Ville vers 1970

Château fort ladevèze Ville La Madeleine

                                         Ci-dessus, une photo de la Ville début XXIème siècle en hiver.

Ce précieux patrimoine est en grand danger aujourd'hui.